fedhala : ma ville ; ma passion

fedhala : ma ville ; ma passion

2014_02_13 FINACES NEWS

 


Finances News


Edition : «La facture»
JEUDI, 13 FÉVRIER 2014 16:26
Hassan Bakhsiss est professeur de mathématiques et enseignant à l’Académie de Strasbourg. En même temps, il exerce le métier de formateur et de conseiller pédagogique.
Originaire de Mohammedia, et malgré le choix assumé avec sérénité de vivre et travailler à l’étranger, il demeure profondément attaché à son pays, à sa culture et à sa mémoire. Il vient d’être nommé au grade de Chevalier de l’Ordre des palmes académiques. Une distinction qu’il dédie, dit-il, à son pays aussi parce que le parcours, original et laborieux, qu’il entreprend encore puise sa force et son inspiration dans un devoir de mémoire.
Son livre, «La facture», publié aux éditions Sokrys, à peine sorti en librairie est déjà le bienvenu de beaucoup de gens qui le suivent sur Facebook depuis quelques années. Il s’agit d’un roman, écrit avec passion et un grand talent, un texte de vie qui retrace le parcours d’un enfant, grandi dans l’ambiance des quartiers populaires, et incarnant le modèle de tous les autres enfants. «On les reconnait bien, écrit Hassan Bakhsiss, les petits anges de la cité Nicolas dans cette mystérieuse école de quartier, une curieuse institution improvisée dans laquelle ils apprennent exclusivement à mémoriser et à réciter sans apprendre». C’est peu dire que l’auteur met le doigt sur une plaie que nous connaissons, le «parcoeurisme», sans compréhension ! La fameuse méthode consistant à emmagasiner et à gaver la mémoire des enfants.
Il précise d’emblée que l’école en question est le «Msid», école de dureté et de rigueur ! Le pédagogue qu’il est, a vite fait de cerner la problématique car l’école coranique, héritage de nos enseignements ancestraux, n’a de coranique que le nom. Et c’est à partir de ce constat que démarre, alerte et vif, le roman de Hassan Bakhsiss. Ce n’est pas un procès, encore moins un réquisitoire…Mais l’analyse au scalpel d’une mémoire traumatisée, déchirée, ou de ce qui en reste. Tout au long du livre, scandé de situations bouleversantes, il gardera le même ton et le même style de veille. Ce voyage dans l’enfance est en réalité une mise en perspective du parcours de Hassan Bakhsiss, enfant formé à la réflexion critique, pédagogue engagé, romancier talentueux, constamment attentif aux autres. «La facture» est un livre qui interpelle chacun de nous parce qu’il est le reflet de nos temporalités croisées, la tradition et la modernité pour commencer, le bilinguisme ou le multilangage, la sanctuarisation ensuite de nos valeurs au confluent des impératifs inédits de nos jours. La littérature marocaine à l’étranger a de grands talents et de beaux jours…
H. A.
Finances News



13/02/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 106 autres membres